Archives mai 2009 - décembre 2013
> Actualité :

Mardi de Marigny - "La musique en Méditerranée" - 6 mars 2012

"La musique en Méditerranée, une histoire de dialogue et de résonances"


photo groupe 1


Langage universel, la musique est un révélateur évident de la circulation et des échanges entre les cultures qui s’opèrent depuis l’Antiquité en Méditerranée. Le voyage des musiques méditerranéennes témoigne ainsi d’une histoire de dialogue et de résonances au cours des siècles et des styles musicaux.

Ce « Mardi de Marigny » visait à replacer les liens historiques qui existent entre ces musiques, que ce soient la musique byzantine, la musique arabo-andalouse, le flamenco, le fado, la musique tzigane et d’autres musiques régionales, mais aussi leurs liens avec la musique classique en général. Rachid Brahim-Djelloul, musicien et musicologue spécialiste des musiques méditerranéennes, a offert un éclairage sur ces origines historiques et musicales.

Cette rencontre fut également l’occasion de donner à connaître des initiatives concrètes de dialogue et de paix qui se réalisent à travers la musique, notamment celle de « Music Fund ». Fondation soutenant les jeunes musiciens et les écoles de musique dans les zones de conflit, Simone Susskind qui en est la vice-présidente, est venue présenter son action. « Music Fund » collecte des instruments, les restaure et les envoie dans des écoles de musique, en particulier en Israël et Palestine, ainsi que dans des zones de conflit en Afrique.

Des chanteuses et musiciennes ont également posé leur regard d’artiste sur ces questions, que ce soit l’influence du patrimoine musical méditerranéen dans leur propre art et création, que les rencontres avec d’autres cultures musicales qu’elles ont pu vivre au cours de leur carrière. Sandra Bessis, chanteuse au répertoire séfarade méditerranéen, Rima Tawil, artiste lyrique soprano, auteure de « Orientarias », création lyrique en arabe, et Leïla Bounous, ex-chanteuse du groupe « Orange Blossom » et auteure du projet solo « La part du rêve », ont ainsi évoqué les échanges artistiquement et humainement fructueux qui les ont marqués.

Le débat a été animé par la journaliste Samira Ibrahim, présentatrice de l'émission Planète Investigatiôns sur France Ô.

Dossier de presse

Article et compte-rendu de la rencontre dans le JMed

Photos :

photo groupe 4  photo groupe 3

photo groupe 2

charte

Actualités