Archives mai 2009 - décembre 2013
> Actualité :

Discours de bienvenue de M. Renaud MUSELIER lors de la réception des participants à la XVIIème conférence annuelle de la COPEAM le 8 avril 2010 à l'Hôtel Marigny

SEUL LE PRONONCÉ FAIT FOI

 

Monsieur le Président,

Chères mesdames, chers messieurs,

 

 

Avant de laisser à notre ami Emmanuel HOOG, le soin de prononcer le discours d'ouverture de la 17ème conférence annuelle de la COPEAM, je ne peux résister au plaisir de vous souhaiter la bienvenue ici, à l'Hôtel Marigny, lieu prestigieux de la République qui accueille notamment la mission interministérielle française de l'Union pour la Méditerranée pilotée par Henri GUAINO et le Conseil culturel de l'Union pour la Méditerranée que j'ai l'honneur de présider.

 

Lorsque le Président de la République, Mr Nicolas SARKOZY, m'a fait l'honneur de me confier la présidence du Conseil culturel en décembre 2008 avec pour mission d'écrire le volet culturel du projet d'UPM, j'ai d'abord souhaité réunir à mes cotés, des femmes et des hommes dont le parcours et l'engagement sauraient contribuer à faire progresser ce projet.

 

C'est ainsi que le Comité stratégique, organe décisionnaire du Conseil culturel, s'est progressivement constitué de personnalités des deux rives, représentants de leurs pays et

 

de leurs cultures mais aussi du monde des arts, de l'économie, de la science, de la politique ou de la communication.

 

Ils ont tous en commun de partager cette idée forte que c'est le dialogue interculturel qui favorisera la construction de ce "continent liquide", pour reprendre le mot de Gabriel Audisio, et l'émergence d'une destinée commune.

 

J'ai ensuite voulu placer l'action du Conseil culturel sous le signe des valeurs et des principes qui guident l'engagement de toutes celles et tous ceux qui nous ont rejoints.

Renforcement du dialogue entre les peuples, engagement en faveur de la paix, respect et compréhension des cultures des différents peuples de la Méditerranée… Tels sont les maîtres mots qui doivent guider notre manière d'agir au quotidien.

 

Mais nous devons également inscrire l'action du Conseil culturel dans une visibilité nécessaire à son rayonnement. Pour cela, il nous faut aider, soutenir, promouvoir des projets concrets qui visent à renforcer l'offre culturelle en Méditerranée, à réduire les inégalités, à développer les talents et les compétences dans les métiers de la culture, en un mot, à donner du sens à notre action.

Ces projets sont nombreux et, aujourd'hui, devant un parterre d'éminents spécialistes du monde de l'audiovisuel et des médias, je ne prendrai que deux exemples de projets soutenus par le Conseil culturel dans ce domaine si important de la communication.

 

Le premier est le projet proposé par Emmanuel HOOG, dès la création du Conseil culturel, de lancement d'une Semaine de Programmation méditerranéenne visant à mobiliser les médias

 

du bassin méditerranéen sur la diffusion de programmes spécifiques sur le thème de l'Union pour la Méditerranée. Une première expérimentation a été lancée de cette édition de la COPEAM avec plusieurs partenaires du nord et du sud. Plus d'une centaine de programmes, à la télé, à la radio ou sur internet au sujet de la Méditerranée vont donc être diffusés pendant toute cette semaine. Cette première expérimentation sera, je n'en doute pas , poursuivie et amplifiée mais Je vais, bien naturellement, laisser Emmanuel HOOG vous en parler plus abondamment. Sachez, en tout état de cause, que le Conseil culturel soutient pleinement cette démarche et qu'il s'associera à son développement dans les années qui viennent.

 

Le second projet est celui qui porte le beau nom de MAARIFA et qui a été conçu par France Télévisions et sa filiale CFI et que le Conseil culturel a également labellisé en juillet dernier. Il sera porté sur les fonts baptismaux les 19 et 20 avril prochains au Caire lors d'une conférence de lancement qui réunira un grand nombre de professionnels des médias du monde méditerranéens. Ce projet a pour objectif d'accompagner les télévisions publiques méditerranéennes dans la création et le développement de dispositifs audiovisuels éducatifs multimédias. Il entre donc naturellement dans la philosophie du Conseil culturel et sa réalisation en sera une parfaite illustration.

 

Un dernier mot avant de laisser la parole à Emmanuel HOOG pour vous dire combien je suis heureux et honoré de vous accueillir aujourd'hui. La COPEAM, est pour le Conseil culturel, un partenaire majeur, et ce, pour deux raisons majeures.

La première tient aux principes que nous partageons, c'est-à-dire la volonté de faire avancer, avec des partenaires multiples et parfois différents, une réflexion commune pour la Méditerranée et les hommes et les femmes qui y vivent.

La seconde réside dans l'intérêt que nous portons pour l'audiovisuel et les médias en général pour porter les messages de paix et de tolérance qui sont les nôtres. L'audiovisuel et le multimédia sont, à n'en pas douter, un des meilleurs vecteurs pour transmettre ces valeurs, notamment auprès des plus jeunes.

Nos chemins sont donc très proches… J'espère très sincèrement qu'ils poursuivront longtemps encore la même direction et que nous aurons encore beaucoup de projets ensemble à l'avenir.

Merci de votre présence et bonne chance à cette 17ème édition de la COPEAM.

charte

Actualités