Archives mai 2009 - décembre 2013
> Actualité :

Pierre Assouline et Dimitris Stefanakis, Lauréats du Prix Méditerranée 2011 - 7 juin 2011

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 7 juin 2011 - Renaud MUSELIER, Président du Conseil culturel de l’Union pour la Méditerranée, a accueilli, le mardi 7 juin à l’Hôtel Marigny, le jury du Prix Méditerranée pour l’attribution des prix de l’édition 2011. Le Prix Méditerranée français a été attribué à Pierre ASSOULINE pour Vies de Job (Gallimard) et le Prix Méditerranée étranger à Dimitris STEFANAKIS pour Jours d’Alexandrie (Viviane Hamy).

 

                        Depuis 2010, le Conseil culturel de l’Union pour la Méditerranée est partenaire du Prix Méditerranée, prix littéraire qui récompense, chaque année, des auteurs français et étrangers qui mettent en lumière la Méditerranée.

   

                        Trois auteurs étaient en lice pour le prix Méditerranée français : Pierre ASSOULINE pour Vies de Job (Gallimard), Jérôme FERRARI pour Où j’ai laissé mon âme (Actes Sud) et Gilbert SINOUE pour Le cri des pierres (Flammarion).

 

                         Pour le prix Méditerranée étranger, étaient sélectionnés : Javier CERCAS pour Anatomie d’un instant (Actes Sud), Ibrahim SONALLAH pour Turbans et chapeaux (Actes Sud) et Dimitris STEFANAKIS pour Jours d’Alexandrie (Viviane Hamy).

                       

                         A l’heure où la Méditerranée vit au rythme des revendications de liberté et de démocratie, cette nouvelle édition du Prix Méditerranée sera aussi une formidable occasion de réaffirmer la place de la littérature et du livre en Méditerranée et de rappeler rôle spécifique qu’elle peut apporter dans l’éveil des consciences des peuples et leur cheminement vers plus de liberté. 

 

                             Créés en 1984 par le Centre méditerranéen de Littérature, Les Prix Méditerranée  sont également soutenus par la Ville de Perpignan, le Conseil général des Pyrénées Orientales, le Conseil régional de Languedoc Roussillon et la Caisse d’Epargne de Languedoc Roussillon.

 

 

 

                                                        

Pierre ASSOULINE

 Vies de Job

(Gallimard)

                              

 

                                        Job est un des personnages les plus fascinants et énigmatiques de la Bible. Couché nu sur son tas de cendres, couvert de blessures, privé des siens et dépossédé de ses biens, il est le symbole de l’homme arbitrairement condamné qui affronte seul la justice divine. Depuis que le Livre de Job a été écrit, cette histoire a passionné et intrigué plus qu’aucune autre. Pourquoi ?

                            C’est la question à laquelle Pierre ASSOULINE a voulu répondre en partant sur les traces de Job, remontant près de 25 siècles jusqu’aux sources de ce texte dont l’auteur est inconnu, puis interrogeant les innombrables commentaires et représentations qu’il a suscités.  De cet immense parcours, qui l’a conduit dans les bibliothèques et musées du monde entier, et l’a fait partir à la rencontre d’êtres extraordinaires et ordinaires, est né un livre à mi-chemin entre biographie et roman.

                             Déchiffrant les multiples visages de Job, Pierre ASSOULINE en relève l’importance dans notre civilisation, et surtout la manière dont l’histoire de Job nous aide à vivre.

                             Vies de Job se lit en creux comme le récit d’une quête intérieure. Celle d’un écrivain hanté par son personnage. 

 

 

 

                            Pierre ASSOULINE est né en 1953 à Casablanca. Il vit à Paris.

Journaliste, il a collaboré à des quotidiens (Le Quotidien de paris, France Soir), à des magazines (Lire) et des radios (France Inter, France Culture, RTL).

Ecrivain, il a publié une vingtaine de livres, notamment des biographies (Gaston Gallimard, Simenon, Kahnweiler, Hergé..) et des romans (La cliente, Double vie, Lutetia, Le Portrait…).

Enseignant, il assure régulièrement des cours à Sciences Po. Il est aujourd’hui chroniqueur au Monde et à L’Histoire. Il collabore au magazine littéraire eu au Monde des Livres et tient le Blog « La République des livres » hébergé par le Monde.fr.              

 

  

 

 

Dimitris STEFANAKIS

Jours d’Alexandrie

(Viviane Hamy)

 

 

                                Symphonie historique, érotique, Jours d’Alexandrie nous immerge dans la première moitié du 20ème siècle. Où qu’ils soient, ses multiples personnages gardent un lien viscéral avec Alexandrie, Babel des temps modernes.

                          Trois figures emblématiques en sont les chefs d’orchestre : Antonis HARAMIS, le Grec issu des milieux pauvres d’Athènes, devenu industriel du tabac le plus riche d’Egypte ; Elias KHOURI, le « Libanais », manipulateur et polyglotte et Yvette SANTON, sa complice, une femme libre d’origine française.

                          Chronique de trois générations, chacune épouse une période de l’histoire mondiale, jusqu’à l’ascension au pouvoir de Nasser et les nationalisations qui s’ensuivent.

                          On voyage de Constantinople à Marseille, en passant par Smyrne, Athènes, Paris, Berlin, Munich, car Alexandrie figure le tableau vivant du siècle dernier. Ce fut la patrie perdue d’esprits internationalistes de toutes origines, le parfum extatique de la Méditerranée. « J’ai souhaité transmettre une atmosphère pour que le lecteur perçoive quelques vignettes et, peut être, l’âme d’un monde englouti depuis très longtemps ».

 

 

 

                                Dimitris STEFANAKIS, écrivain grec, est né en 1961, il a fait des études de droit à l’Université d’Athènes. Après ses études, il a travaillé comme traducteur d’œuvres littéraires.

Il a publié six romans très bien accueillis par le public et la critique  notamment Fruits de Saison en 2000, Appelle-moi Caïre en 2002 ou L’œil de la Révolution a de l’achromatopsie en 2005.

Mais le livre qui lui a consacré toute sa place dans la littérature néo-hellénique, est une fresque intitulée Jours d’Alexandrie en 2007, tirée à plus de 30000 exemplaires. Son avant dernier roman, en épelant l’été en 2009, avec Albert CAMU, comme protagoniste, a également connu un succès particulier. Son dernier livre est un roman sur LEONIDAS, le roi spartiate. Celui-ci paraitra en France sous le titre Le Roi solitaire.

 

 

 

   CONTACT PRESSE 

Béatrice FURON au 01 58 36 27 39 - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 André BONET au 04 68 51 10 10 - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  

 

charte

Actualités