Madame Hanan KASSAB HASSAN

photo-Hanan-Kassab-Hassan



Commissaire générale de "Damas, capitale arabe de la culture 2008",
Doyenne de l’Institut Supérieur d’Art Dramatique de Damas, Professeur au
département de littérature françaises à l’Université de Damas

 

 

 

Polyglotte et francophile

Hanan KASSAB HASSAN a grandi en Syrie, où elle a commencé ses études et obtenu un diplôme de littérature française avant de venir en France poursuivre sa formation.

Etudiante à l'Université Sorbonne-Paris III, elle a également suivi les cours de l'Institut d'études théâtrales.

Elle a réalisé son doctorat sur Jean GENET et a ensuite été la première traductrice de ses œuvres en arabe. Elle a notamment traduit "Les Bonnes" et "Les paravents" ainsi que "Dans la solitude des champs de coton" de Bernard-Marie KOLTÈS.

Elle a également effectué de nombreuses traductions de l'arabe vers le français en particulier pour Actes Sud.

Outre le français, elle parle couramment l'anglais et l'espagnol.

Une passionnée de théâtre et de culture

En parallèle de ses activités d'enseignement à l'université de Damas, à l'Institut d'Art Dramatique de Damas (1985-2000), et à l'Université Saint-Joseph au Liban (2000-2009) où elle est directrice de thèses, Hanan KASSAB HASSAN a conduit de nombreux travaux sur le théâtre, les arts du spectacle, les arts plastiques…

Elle a publié des articles dans de nombreuses revues et publications sur le sujet.

Elle est également membre du comité de rédaction de deux revues de théâtre et d’arts plastiques publiées par le Ministère de la Culture en Syrie.

Parmi les ouvrages qu’elle a écrits " Le Dictionnaire du Théâtre, les termes et concepts du Drame et des Arts du Spectacle " (Librairie du Liban, 1997, en collaboration avec Marie Elias), " The portrait in the Arab culture",  "The image and its visual representations in the Arab culture" (BAHITHAT 2004-2005).

Elle est aussi metteur en scène de théâtre, elle a notamment mis en scène "Le Conte de l’île inconnue" de José Luis Saramago au théâtre Hamra de Damas en 2004.

Le temps de la reconnaissance

Cette longue expérience dans le domaine des arts et de la culture ainsi que son excellente connaissance des cultures arabes et européennes lui ont valu d'être nommée Doyenne de l'Institut d'Art dramatique de Damas et Commissaire générale de "Damas, capitale arabe de la culture 2008".

Elle a travaillé également comme consultante et coordinatrice d’activités culturelles pour la Délégation Européenne en Syrie et le Centre Culturel Français à Damas.

Elle est mariée et mère de deux enfants.

back to top