Archives mai 2009 - décembre 2013
> Actualité :

Allocution de M. Renaud MUSELIER lors de la Cérémonie officielle de réception du don français présidée par S.E. Madame Mubarak - Alexandrie le 10 avril 2010

SEUL LE PRONONCÉ FAIT FOI


 

Votre Excellence Madame Mubarak,

Votre Excellence Madame Aliyeva, 

Monsieur l’Ambassadeur,

Monsieur le Consul,

Monsieur le Directeur de la Bibliotheca Alexandrina,

Monsieur le Président de la Bibliothèque nationale de France,

Mesdames et messieurs les membres du Conseil d’Administration,

Chers Amis,


Lorsque le Président de la République, Monsieur Nicolas SARKOZY, m'a fait l'honneur de me confier la présidence du Conseil culturel de l’Union pour la Méditerranée en décembre 2008, avec pour mission d'écrire le volet culturel du projet d'Union pour la Méditerranée, j’ai voulu d’emblée placer son action en faveur de projets forts, hautement symboliques, jetant les bases d’un développement partagé et donnant toute sa place au dialogue entre les Etats des deux rives.

C’est pourquoi je souhaite vous exprimer mon plaisir et ma fierté d’être ici parmi vous aujourd’hui pour célébrer ce don historique de la France à l’Egypte lors de cette magnifique cérémonie sous votre présidence, Excellence Madame Mubarak, et en écho à celle que nous avions tenue à Marseille le 30 novembre dernier pour le départ du premier container en présence de Monsieur Frédéric Mitterrand, Ministre de la Culture et de la Communication.

 

Ce don de la Bibliothèque nationale de France à la Bibliotheca Alexandrina offre en effet un superbe symbole de l’amitié franco-égyptienne et de l’esprit de l’Union pour la Méditerranée qui anime nos valeurs et nos projets. L’Union pour la Méditerranée est ainsi un défi lancé contre toutes les forces de l’habitude et de la résignation, c’est la conviction déterminée que le multilatéralisme basé sur un pied d’égalité et des projets concrets porteurs de développement partagé doivent être placés au cœur du vivre-ensemble entre les pays d’Europe et de la Méditerranée.

 

Et je veux redire ici, en votre présence, Votre Excellence et vous tous, amis des deux rives, que l’Egypte a été un pilier essentiel de la création de l’Union pour la Méditerranée, grâce à la volonté de son Président, Hosni MOUBARAK. Je me réjouis d’autant plus d’avoir contribué, de par la réussite de ce projet aux côtés de la BNF, et avec le concours de la SNCF, à inscrire une de ses plus nobles et ambitieuses institutions, la Bibliotheca Alexandrina -héritière de son illustre ancêtre de l’Antiquité, symbole de paix et d’ouverture sur le monde- au cœur du projet culturel méditerranéen.

 

En effet, la culture doit résolument être une des pierres angulaires de l’Union pour la Méditerranée. Car c'est sans aucun doute le dialogue interculturel qui favorisera la construction de ce "continent liquide", pour reprendre le mot de Gabriel Audisio, et l'émergence d'une destinée commune. Renforcement du dialogue entre les peuples, engagement en faveur de la paix, respect et compréhension des cultures des différents peuples de la Méditerranée, tels sont les maîtres mots qui doivent guider notre action. Il s’agit pour le Conseil culturel de l’Union pour la Méditerranée ainsi que tous ses partenaires, nombreux et engagés, de promouvoir des projets concrets qui visent à renforcer l'offre culturelle en Méditerranée, à réduire les inégalités et à développer les talents et les compétences des professionnels de la culture de la région. Je suis d’ailleurs fier pour cela de pouvoir compter sur le concours inestimable du Dr. Ismail Serageldin à mes côtés au sein du Comité stratégique du Conseil culturel, pour mener ces beaux chantiers.

 

L’arrivée de ce fonds documentaire de la BNF incarne un travail main dans la main de nos pays et de nos institutions en faveur d’un transfert de ressources sous sa forme la plus noble : la connaissance. C’est en effet un puits de savoir et dans tous les domaines de la connaissance, qui est ainsi offert à des générations d’Egyptiens et de Méditerranéens, à travers ces dix années de production intellectuelle francophone bientôt disponibles à la Bibliotheca Alexandrina.

 

Les containers sont à présent tous arrivés à leur destination finale, ou en passe de l’être, et je suis convaincu que la Bibliotheca Alexandrina, son personnel dynamique et ses usagers, en tireront tout le bénéfice. Je suis d’ailleurs admiratif du travail déjà réalisé par la mise en place de cet espace d’exposition, vitrine de la collection francophone en plein cœur de la salle de lecture. Mais ce travail n’est pas terminé, et nous nous attelons d’ores et déjà à un projet ambitieux et très stimulant de plan de formation à grande échelle, afin de faire de la Bibliotheca Alexandrina une plateforme de ressources et de formation francophones à vocation régionale.

 

Pour cela, nous travaillons actuellement avec nos partenaires de la BNF, du département bibliothèque de la Bibliotheca Alexandrina, du Ministère des Affaires Etrangères, de la Ville de Marseille, de l’Association des Amis de l’Alexandrina, de l’ENSSIB, ainsi que d’autres partenaires qui nous rejoignent, à l’élaboration d’un vaste plan de formation. Il s’agit dans un premier temps d’aider au traitement et au catalogage de cette collection qui constitue un gigantesque travail, au vu de l’importance de ce fonds qui prend en général des années à être constitué par une bibliothèque. Et dans un second temps, il s’agit d’accompagner le développement des compétences et des capacités, en étroite concertation avec les autres structures francophones de la ville, en vue de constituer ce grand centre francophone de ressources documentaires et de formation en bibliothéconomie, incontournable à l’échelle de la région, offert par l’Egypte et la France à la Méditerranée.

 

Je vous remercie pour votre attention.

charte

Actualités