Archives mai 2009 - décembre 2013
> Actualité :

Document du caire - 3 juin 2010

 

Document final du Forum du Caire

« Patrimoine culturel et développement économique.

Vers un modèle durable de promotion de l’artisanat »

“Document du Caire”

 

Les participants, les organisations internationales et régionales, les chefs d’entreprises et les organisations commerciales soussignés, réunis au Forum du Caire « Patrimoine culturel et développement économique. Vers un modèle durable de promotion de l’artisanat », le 3 juin 2010 ;

 

Rappelant que la communauté internationale a, au cours des dernières années, reconnu le rôle indéniable de la culture dans le développement ; que les agences des Nations Unies, reflétant cette nouvelle acception, ont recentré leurs efforts de programmation pour prendre en compte le rôle de la culture et des industries culturelles dans la poursuite des Objectifs du millénaire pour le développement ; que cette préoccupation a été exprimée avec force dans la Résolution 57/249, Culture et développement, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2002 qui souligne l’impact des industries culturelles sur la réduction de la pauvreté ;

 

Se référant à l’article 167 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne qui dispose que « l’Union et les Etats membres favorisent la coopération avec les pays tiers et les organisations internationales compétentes dans le domaine de la culture ;

 

Soulignant que ces principes sont aussi ceux consacrés par la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de 2005 qui met l’accent sur la nécessité d’améliorer la diversité des expressions culturelles qui conduit au dialogue entre les civilisations et les cultures, au respect et à la connaissance mutuels ;

Considérant la Convention pour la Sauvegarde du patrimoine immatériel adoptée par l’UNESCO en 2003 qui souligne l’urgence de préserver les savoir-faire traditionnels, composantes essentielles du patrimoine vivant, en vue de leur transmission ;

Rappelant la reconnaissance du potentiel économique des industries culturelles par l’UNESCO, la Banque mondiale, la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, l’Organisation mondiale de la Propriété intellectuelle et la Commission européenne et leur contribution et action globale en faveur de la protection et de la promotion de l’artisanat au niveau national, régional et international ;

 

Se référant à la déclaration finale du Sommet de Paris pour la Méditerranée en novembre 2008 qui souligne la détermination des parties prenantes à encourager le développement des ressources humaines et de l’emploi en ligne avec les Objectifs du millénaire pour le développement, y compris la réduction de la pauvreté ;

Considérant que l’artisanat, qu’il soit réalisé dans un but utilitaire ou artistique, représente une forme d’expression culturelle de grande valeur, un vecteur de confiance, de dignité et d’estime pour l’ensemble de l’humanité ;

 

Constatant la volonté des participants du Forum du Caire de dégager des perspectives communes qui résultent de leurs discussions ;

 

Expriment leur volonté de s’engager de façon volontaire dans l’élaboration de politiques de promotion, d’investissement et de développement ayant pour objectifs les points suivants :

 

1. Encourager un échange équilibré des idées et des savoirs, essentiel aux activités créatives, tout en respectant les identités et les cultures de chacun.

 

2. Adopter une nomenclature harmonisée pour répertorier les métiers de l’artisanat dans l’aire méditerranéenne.

 

3. Protéger la propriété intellectuelle et les droits connexes, et plus généralement améliorer et mettre en œuvre des normes et des textes juridiques internationaux.

 

4. Favoriser l’éducation, la formation et la professionnalisation des artisans, ainsi que l’amélioration des modes de transmission des savoir-faire.

 

5. Développer les indicateurs et les outils de mesure comparative pour évaluer l’impact du patrimoine culturel et du tourisme culturel sur le développement économique des territoires.

 

6. Promouvoir l’innovation, le design et la qualité dans la production artisanale.

 

7. Affecter des budgets ciblés et/ou faciliter la documentation, la protection, le développement, l’éducation, la formation et le marketing international dans le domaine de l’artisanat traditionnel pour intégrer ce dernier dans l’économie mondialisée en créant des modèles de développement soutenable.

 

Les signataires se sont accordés sur la tenue de réunion annuelle pour mesurer les progrès accomplis dans le domaine de l’artisanat et analyser la conformité des actions engagées avec les clauses de ce document final. Les lieux et dates de ces réunions seront communiqués par le Secrétariat du Forum du Caire.

charte

Actualités